Le Musée des Celtes s'invite

Le Musée des Celtes s'invite
Vestiges funéraires du monde celte en Ardenne 

Pour aborder le Musée des Celtes, il faut remonter plusieurs années avant son ouverture lorsqu’en 1985 plusieurs spécialistes de l’âge du Fer et d’éminents amateurs d’archéologie décident de fonder le Centre de Recherches Archéologiques en Ardenne asbl (CRAA). Son but est alors de promouvoir le patrimoine archéologique de l’Ardenne belge, notamment par le biais de fouilles dans les tombelles celtiques. Neufchâteau-le-Sart, Grandvoir, Saint-Pierre, Sberchamps… sont quelques-unes des localités où des sites ont été fouillés par l’ancien Service National des Fouilles en collaboration avec le CRAA et des cercles d’histoire régionaux. Le matériel archéologique mis au jour ne bénéficie alors d’aucune politique commune de gestion et est déposé en de nombreux endroits: auprès de collectionneurs privés, au sein de cercles archéologiques ou dans des musées. 

Il a fallu attendre 1998 pour que la volonté du CRAA de créer un musée aboutisse. Pour ce faire, il a pu compter sur l’aide de la commune de Libramont-Chevigny, située au cœur de l’Ardenne belge, qui lui attribua un bâtiment situé au centre de la ville, l’ancien presbytère où le Musée est installé depuis. La plupart des détenteurs de collections celtiques acceptèrent dès lors d’y déposer leurs objets et depuis lors le Musée n’a eu de cesse de développer ses activités. 

Mais, il est à présent temps de faire peau neuve, de renouveler la muséographie. Cela demande du temps et contraint le Musée des Celtes à fermer son exposition permanente au public pour plusieurs mois. Afin de garantir une visibilité à ses collections, du moins une partie, le Musée souhaitait s’exposer extra muros. Le Musée Archéologique d’Arlon constituait un partenaire de choix dans cette démarche. 
Durant quelques mois, le public aura en effet l’occasion de découvrir dans un même lieu des vestiges témoignant de la civilisation celtique et de celle qui l’a suivie, la civilisation gallo-romaine qui s’est développée par un mélange de l’héritage gaulois et de l’innovation romaine. 

L’exposition « Le Musée des Celtes s’invite » évoque les pratiques funéraires du second âge du Fer en Ardenne belge. Chaque vitrine représente un ensemble funéraire choisi pour la richesse ou la singularité de son matériel et sa construction spécifique. Dans chaque tombe, un objet est particulièrement mis en avant pour sa conservation, sa maitrise technique, son caractère exceptionnel ou esthétique. 
Les objets présentés proviennent en grande majorité de fouilles menées par l’Agence Wallonne du Patrimoine - Service Public de Wallonie, héritière de l'ancien WService National des Fouilles. 

Le Musée des Celtes s’invite au Musée Archéologique d’Arlon du 6 février au 18 avril 2021
Une initiative du Musée des Celtes en partenariat avec la Province de Luxembourg